Imprimez cette page     |Envoyer ceci a un ami
   |Contactez-nous

Lettre type à envoyer à votre député

La lettre suivante peut être envoyée à votre député, au premier ministre, aux membres du cabinet et à d'autres représentants du gouvernement. Vous pouvez ajouter, changer ou supprimer des passages pour personnaliser votre lettre.

Vous trouverez les coordonnées de votre député ici :
http://www.parl.gc.ca/Parliamentarians/fr/members

N'oubliez pas d'ajouter vos nom, adresse et numéro de téléphone à vos lettres et courriels!


Monsieur (Madame) _______ [utilisez plutôt « Honorable » avant le nom du premier ministre et des membres du Cabinet],

Comme la majorité des Canadiens et Canadiennes, je suis pro-choix et je ne veux jamais que l'avortement soit recriminalisé au Canada. Cela représenterait une violation profonde des droits des femmes.

Je vous prie de défendre et de faire respecter le droit légal des femmes à l'avortement chaque fois que l'occasion s'en présente. J'espère que vous vous opposerez publiquement à toute motion et tout projet de loi émanant d'un député ayant comme but de restreindre le droit ou l'accès à l'avortement, et que vous voterez contre de tels motions et projets de loi. J'espère aussi que vous voterez contre toute tentative de subordonner les droits des femmes enceintes à ceux des fétus.

De plus, ne permettez pas aux provinces d'empiéter sur le droit et l'accès à l'avortement en déléguant davantage de responsabilités reliées à la santé aux provinces ou en ne les pénalisant pas quand elles permettent à des cliniques privées d’exiger des frais pour des soins médicaux nécessaires, ce qui va à l'encontre de la Loi canadienne sur la santé.

Je vous prie d'affirmer que tous les avortements sont des soins médicaux nécessaires. L'accès à l'avortement est un droit constitutionnel qu'ont les femmes (afin de respecter leurs vies, leurs consciences, leur liberté et leur intégrité corporelle). Le manque d'accès aux services d'avortement compromet la vie et la santé des femmes. L'avortement et les soins de naissance doivent être financés également afin d'éviter la discrimination envers les femmes, particulièrement les femmes à faible revenu.

Comme vous êtes le député qui me représente, je m'attends à ce que vous teniez le gouvernement responsable de la protection des droits des femmes selon la Charte et que vous veilliez à ce que le gouvernement mette en pratique la Loi canadienne sur la santé, et j'espère que vous veillerez à ce que des services d'avortement entièrement financés soient offerts à toutes les femmes et aux personnes transgenres qui en ont besoin, peu importe où ils vivent.

Merci de prendre mon point de vue en considération.

Salutations distinguées,